Accueil » NEUF & RÉNOVATION BOIS » Tout sur le plancher bois

NEUF & RÉNOVATION BOIS

Tout sur le plancher bois

VIGNETTE

Un plancher bois correspond à un platelage plan, homogène et porteur. Sa conception et sa mise en oeuvre répondent à des règles précises qui garantissent son bon usage et sa durabilité.

Principes des planchers bois

- Une structure constituée par des poutres, poutrelles ou caissons

- Une plate-forme composée par exemple de panneaux, platelages, dalles ou hourdis

- Des vides de constructions entre les plateformes et la structure.

Au regard d'autres matériaux, ces principes induisent une légèreté structurelle, une rapidité de mise en oeuvre avec des conditions de travail valorisantes et des conditions de propreté satisfaisantes (par exemple pas de poussières fines de ciment).

Il est important de déterminer l'ensemble des fonctions du plancher ainsi que les charges prévues qu'il devra supporter. Il est également utile de s'interroger sur les performances d'isolation thermique et accoustique souhaitées. Il en est de même au regard de l'emplacement éventuel d'un escalier et de sa trémie.

Plancher neuf

Dans le cas du plancher bas d'une construction neuve, ce dernier peut se reposer sur une dalle béton ou bois. Les bois devront avoir une durabilité correspondant à la classe 2. Il faudra faire en sorte que les canalisations d'eau ou d'électricité qui traversent des planchers restent accessibles.

Rénovation

Dans ce cas, il faut envisager la capacité porteuse du plancher existant pour les charges prévues. De ce dignostic dépendra le choix de conserver les éléments actuels, de les renforcer ou de les remplacer.



Plancher en panneaux dérivés du bois


Pour construire un plancher, seuls les panneaux conformes à la norme NF EN 13986 et à la norme européenne harmonisée sont autorisés. Les panneaux concernés sont :

- les contreplaqués

- les panneaux de particules

- les OSB (panneaux à copeaux orientés)

- les MDF (panneaux de fibres à densité moyenne)

- les LVL (contreplaqué et bois lamellé de placage)

Les lames à parquet conformes aux normes NF EN 13629 et NF EN 13990 peuvent également être utilisées.

Le bâtiment doit être clos et couvert. En effet, l'umidité des panneaux de plancher doit être maintenue entre 10 et 12% ; celle des éléments de solivage ne doit pas dépasser 20%.

Une offre variée d'éléments de structure

- Poutres et solives en bois massif

- Poutres en bois collé

- Poutrelles reconstituées à âme droite

- Poutres et poutrelles en treillis connectées

- Poutres mixtes bois acier

- Poutres avec treillis en acier


Pose des panneaux - Généralités

La longueur des panneaux doit être perpendiculaire aux supports. Les panneaux sont posés à joints décalés d'une rangée à l'autre.

Les panneaux doivent reposer sur au moins trois appuis : en extrémité de travée, il est admis que la pose s'effectue sur deux appuis.


Pour tenir compte des variations dimensionnelles des panneaux dues à l'humidité, il convient de prévoir des jeux permettant aux panneaux de s'allonger. Pour les panneaux à bords droits : jeu de 1.5 mm/m en périphérie de chaque panneau. Pour les dalles usinées rainure-languette : jeu de 10 mm reporté en périphérie de la surface.

Les panneaux peuvent être fixées par pointes torsadées ou crantées, par agraphes ou par vis. Dans le cas de fixation par pointes, le clouages doit être renforcé par des vis aux quatre angles et à mi-longueur du panneau.

Les pointes doivent présenter une longueur de trois fois l'épaisseur du panneau à fixer avec un minimum de 50 mm ; les vis deux fois l'épaisseur avec un minimum de 40 mm ; les agraphes un diamètre de fil de 0.3 mm minimum et une longueur de 63 mm au moins. Il est interdit de fixer des panneaux d'épaisseur supérieure à 25 mm avec des agraphes.


Les charges

La détermination des charges et leur calcul permet d'envisager l'utilisation future d'un plancher en toute sécurité.


Différents types de charges

Les charges d'exploitation liées à l'utilisation proprement dite du plancher : 20% correspondant au mobilier et sont donc permanentes ; la circulation des personnes représentant 80% de charges temporaires.

- Les charges additionnelles recouvrent les charges permanentes de structure ou de revêtement.

- Les charges concentrées représentent une charge exceptionnelle sur une petite surface (pied de piano, aquarium, etc)

- Les charges roulantes sont des charges concentrées en mouvement. Elles imposent une étude spécifique du plancher.


La dalle de plancher

La dalle de plancher supporte les charges d'exploitation permanentes et temporaires ainsi que les revêtements de sol.

Les charges d'exploitation courantes sont :

- Logements y compris combles aménageables = 150 jg/m²

- Escaliers, halls d'entrée, greniers et bureaux = 250 kg/m²

- Balcons = 350 kg/m²

Sondage

Que faut-il améliorer pour répondre à vos attentes ?

témoignages
tendance déco bois
trucs et astuces bois
choix du chauffage bois
la qualité de nos articles
la quantité de nos articles

Témoignages

Venez découvrir l'interview de Laurent Carra ERS Développement. Il...

...

Tags

Chaufferie Fumistes Atriers Insert bois Crédit d'impôt Maison bois Mon Chauffage Bois Bois déchiqueté Conduits de fumée Chauffage au bois Bois bûches Rénovation Bois Tubage Toiture en bois Pellets Conduit de raccordement Combustion de bois Tendance déco bois Poêles à bûches Combustibles bois Cheminée bois Poêle à bois Chaudière à bois Chauffage aux granulés de bois Filière bois Granulés de bois Construction bois Énergie bois DTU 24.1 Conduit de fumée extérieur Bois de chauffage