Accueil » ÉCONOMIE / ÉCOLOGIE » Expérience encourageante du chantier de valorisation du bois

ÉCONOMIE / ÉCOLOGIE

Expérience encourageante du chantier de valorisation du bois

VIGNETTE

À Lingreville, le conservatoire du littoral a acquis de nombreuses parcelles dans l’objectif de restaurer le milieu dunaire où le camping-caravaning illégal s’est fortement installé. De là, Michel David, garde du SYMEL (Syndicat Mixte des Espaces Littoraux de la Manche) a dirigé le coupage d’arbres qui défiguraient le paysage. La CUMA (Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole) a apporté son aide dans le recyclage de ce bois coupé.


La richesse de la Manche

53000 km de haies exploitables parcourent la Manche. C’est pour cette raison que la valorisation de la filière bois est nécessaire, telle est la préconisation des services du Conseil Général. Trouver un débouché pour ce bois fut donc la tâche du SYMEL qui, dans un esprit écologique, souhaitait alimenter des chaudières ou encore créer des parterres. Le SYMEL a donc fait appel à la CUMA pour broyer le bois.

 

Un outil utile
   
La CUMA possède ainsi trois déchiqueteuses dont une très grosse qui permet de réduire de petits arbres jusqu'à 45 cm de diamètre en plaquettes, calibrées et facilement manipulables.
Fabriquant 40 m³ de copeaux à l'heure, la déchiqueteuse à découpé 300 arbustes sur quatre parcelles : 15 étaient de diamètre 40.
Au niveau de sa consommation, un litre de fioul est nécessaire pour un mètre cube de plaquettes. Or, un m³ de ces morceaux de bois créé 60 à 90 litres de fioul. La valorisation du bois est économique et écologique !

 

Bénéfice de l’opération

Cette opération est très encourageante et à renouveler dans la mesure où elle n’a rien coûté au SYMEL qui, en louant la machine à la CUMA, se sert de la revente du produit obtenu à l’entreprise Biocombustible.

 

Un séchage à assurer

Ces plaquettes demandent quatre à six mois de séchage avant d'être utilisées. Pour faire baisser le taux d’humidité de 50 à 25%, des hangars ventilés sont nécessaires pour le séchage des plaquettes. Point également important, la proximité de cette zone de stockage ne devrait pas être située à plus de 20 km afin d’éviter le coût de transport dans le cas où l’on souhaite alimenter les chaudières.

Sondage

Que faut-il améliorer pour répondre à vos attentes ?

témoignages
tendance déco bois
trucs et astuces bois
choix du chauffage bois
la qualité de nos articles
la quantité de nos articles

Témoignages

M Perrot, quelles sont, selon vous, les principales règles à...

...

Tags

Combustibles bois Atriers Bois déchiqueté Mon Chauffage Bois Conduit de fumée extérieur Combustion de bois Bois de chauffage Construction bois Chauffage au bois Maison bois Conduits de fumée Rénovation Bois Granulés de bois Conduit de raccordement Chaudière à bois Cheminée bois Poêle à bois Tendance déco bois Filière bois Poêles à bûches Crédit d'impôt Énergie bois Chauffage aux granulés de bois Chaufferie DTU 24.1 Tubage Insert bois Toiture en bois Bois bûches Pellets Fumistes