Accueil » ÉNERGIE BOIS » Mesurer la teneur en eau de la biomasse solide

ÉNERGIE BOIS

Mesurer la teneur en eau de la biomasse solide

VIGNETTE

La teneur en eau a une incidence majeure sur le pouvoir calorifique de la biomasse solide.

Plus l'humidité de la biomasse est élevée, plus l'énergie de ce biocombustible sera utilisée pour évacuer l'eau qu'il contient. La teneur en eau est une caractéristique clé pour optimiser le coût du Mégawattheure (MWh). Masse et humidité de la biomasse permettent le calcul du MWh. Mesure de la masse ou du volume de la biomasse + mesure de la teneur en eau de la biomasse = MWh.

La mesure de la teneur en eau permet :                                   

- d'optimiser le rendement des chaudières et de réduire la consommation de biomasse,

- de réduire les coûts de transport, de réception, de stockage et de séchage,

- de réduire les émissions athomsphériques (CO2, particules...) et d'éviter la dégradation de la qualité de l'air,

- de diminuer le taux de cendre et des imbrulés,

- de réduire les coûts de maintenance préventive et curative des installations de combustion,

- de réduire l'investissement en évitant le surdimensionnement de la chaufferie,

- de fixer le prix de l'énergie sans surcoût lié à la teneur en eau.

Mesure de l'humidité sur site :

Déterminer la teneur en eau précisément dépend de la représentativité de l'échantillon, de la fiabilité de l'appareil de mesure et du respect du protocole de mesure par les opérateurs. La teneur en eau d'une biomasse solide est mesurable en laboratoire ou grâce à des appareils de mesure de terrain.

Le séchage à l'étuve est la méthode de référence pour déterminer précisément la teneur en eau de la biomasse. Outre son coût (à titre indicatif, de 30 à 70€ par mesure), elle exige du temps : de 20 à 40 min pour mesurer un échantillon et 24h pour obtenir le résultat.

Les humidimètres portables étalonnés avec la méthode de référence de la norme EN 14774 (Biocombustibles solides -détermination de la teneur en humidité) constituent une alternative au séchage à l'étuve. Ces humidimètres permettent ainsi de limiter les coûts générés par les manipulations liées à la non conformité du combustible et d'optimiser le rendement des installations de combustion.

 

 

Source : www.domosystem.fr

Sondage

Que faut-il améliorer pour répondre à vos attentes ?

témoignages
tendance déco bois
trucs et astuces bois
choix du chauffage bois
la qualité de nos articles
la quantité de nos articles

Témoignages

Dans une période qui lui est propice, la filière bois...

...

Tags

Filière bois Chaudière à bois Pellets Conduit de raccordement Énergie bois Bois bûches Cheminée bois Mon Chauffage Bois Bois de chauffage Insert bois Combustion de bois Maison bois Tendance déco bois Combustibles bois Crédit d'impôt Granulés de bois Poêle à bois Toiture en bois Rénovation Bois Conduit de fumée extérieur Construction bois Bois déchiqueté Conduits de fumée Atriers Chaufferie Fumistes Chauffage aux granulés de bois Chauffage au bois Tubage DTU 24.1 Poêles à bûches