Accueil » ACTUALITÉS » Chauffage. Ils craquent pour le poêle

ACTUALITÉS

Chauffage. Ils craquent pour le poêle

VIGNETTE

13 février 2012

Des granulés de bois et des panneaux solaires pour faire fonctionner un chauffage central. C'est l'expérience qui est menée dans onze maisons à vocation sociale, dans la commune de Surzur.

Ce sont onze petites maisons de90m². Cinq sont déjà habitées et les six autres le seront bientôt sur la zone du Lobréont, à Surzur, au sud-est de Vannes. Elles ont été construites sur des terrains mitoyens de 350m² par Bretagne Sud Habitat, la société départementale de HLM du Morbihan. Leurs occupants sont locataires et ils pourront, s'ils le souhaitent, en devenir propriétaires, pour un prix à partir de 170.000EUR.

Une première en habitat social

Ces maisons en location-accession sont à ossature bois. Elles ont une isolation en ouate de cellulose et une surisolation en fibre de bois. Mais leur particularité, c'est le chauffage, et particulièrement leur
poêle à granulés (ou à pellets), un appareil autrichien qui est couplé avec des panneaux solaires en toiture. Cette double source d'énergie chauffe un ballon d'eau chaude qui alimente des radiateurs dans les pièces. Ce système de chauffage central bois-solaire est une première en habitat social. «Nous avons fait ce choix parce que nous n'avions pas d'arrivée de gaz et que la solution électrique aurait été plus coûteuse», indique Jean-JacquesGuth, directeur de BretagneSud Habitat. Son coût est de 15.000EUR, un supplément de 6.000EUR par rapport à l'équivalent au gaz. «Mais son fonctionnement va revenir à 200EUR paran», assure François Parent, l'installateur, de la société AAAtes, de Séné. Ce poêle n'a rien de révolutionnaire. On l'utilise depuis longtemps dans les pays germaniques. En revanche, en France, seuls quelques particuliers avertis s'y sont convertis. Des résidus de sciure compactés sous forme de granulés servent de combustibles. La consommation annoncée est de 1m³/an (650kg). On trouve le produit chez des fournisseurs spécialisés ou dans les jardineries. Dès que le rendement solaire est suffisant pour chauffer le ballon, le poêle s'éteint et se rallume automatiquement. Ces maisons de Surzur étaient au coeur, vendredi, d'une réunion régionale sur le bois de chauffage, organisées par Abibois (réseau des professionnels du bois en Bretagne), à Sarzeau.

Tension sur les bûches

L'approvisionnement énergétique de la France devra comprendre 23% d'énergies renouvelables en 2020, selon le Grenelle de l'
environnement. «En Bretagne, nous n'en sommes qu'à 9%, dont 4,5% pour le bois», souligne MichelCadot, préfet de région. 800.000 tonnes de bois en bûches sont actuellement utilisées paran en Bretagne, où 450.000logements utilisent peu ou prou un chauffage au bois. «Nous allons mettre en place le plan BreizhForêt de dynamisation de la forêt bretonne», informe OlivierFerron, délégué général d'Abibois. Car «on assiste actuellement à une forte pression sur les ressources de bois en bûche», indique Gérard Petitjean, directeur régional de l'Ademe (Agence pour le développement et la maîtrise de l'énergie).

Source

Sondage

Que faut-il améliorer pour répondre à vos attentes ?

témoignages
tendance déco bois
trucs et astuces bois
choix du chauffage bois
la qualité de nos articles
la quantité de nos articles

Témoignages

Mme Jallon, pouvez-vous nous présenter Propellet ? Propellet est une...

...

Tags

Bois bûches Énergie bois Insert bois Fumistes Chauffage aux granulés de bois DTU 24.1 Pellets Conduit de raccordement Poêles à bûches Chaudière à bois Bois déchiqueté Mon Chauffage Bois Combustion de bois Poêle à bois Chaufferie Cheminée bois Tubage Tendance déco bois Combustibles bois Conduits de fumée Atriers Bois de chauffage Toiture en bois Granulés de bois Construction bois Chauffage au bois Maison bois Filière bois Crédit d'impôt Conduit de fumée extérieur Rénovation Bois