Accueil » ÉCONOMIE / ÉCOLOGIE » Principaux composants d'une chaufferie bois

ÉCONOMIE / ÉCOLOGIE

Principaux composants d'une chaufferie bois

VIGNETTE

Installation avec chaudière de moyenne à forte puissance.

le filtre cyclone ou multicyclone : ce système permet de limiter les émissions de poussières aux environs de 150 mg/Nm³.

le filtre électrostatique (ou électrofiltre) : ce système permet de limiter les émissions aux environs de 50 mg/Nm³. Il est possible d’associer un filtre multicyclone et un électrofiltre pour ramener le niveau d’émission aux environs de 10 mg/Nm³ ; l'électrofiltre possède de bonnes performances même pour les très fines particules (PM).

le filtre à manche : il est composé de plusieurs manches filtrantes en feutre ou en tissu qui retiennent les poussières ; les rejets peuvent être limités à 5 mg/Nm³, et même 1 mg/Nm³ si l’on utilise un filtre en céramique.

Avantages par rapport au chauffage individuel

Les chaufferies collectives modernes, surveillées et entretenues, présentent de nombreux avantages sur le chauffage individuel : mise en commun des moyens et du combustible ; le coût de l'installation est plus facilement amorti lorsqu'il y a plusieurs utilisateurs ; les techniques utilisées (automatisation, utilisation de filtres à fumée performants) permettent une meilleure maîtrise de certains paramètres comme les émissions de polluants.

L'Office fédéral de l'environnement suisse (OFEV) commente ainsi l'utilité des chaufferies pour la préservation de la qualité de l'air :
« Sur le plan de l'hygiène de l'air, il est recommandé de recourir à ces grandes installations qui disposent d'une épuration efficace des gaz de fumée. En effet, comparé au bois de forêt, le bois des ligneux hors forêt
qui poussent parfois au bord de routes à grande circulation ou dans des zones d'habitation dense contient des quantités bien supérieures de métaux lourds et d'autres polluants, susceptibles de s'échapper dans l'atmosphère en cas de combustion dans de petites chaudières »

Un commentaire similaire se trouve à la page 3 d'une note de synthèse disponible sur le site du Ministère de l’écologie (France) :
« [...] pour limiter les émissions de polluants dues à l’utilisation de la biomasse, il convient de favoriser le recours au bois énergie dans des installations des secteurs collectif ou industriel d’une puissance thermique supérieure à 2MW. En effet, du fait de leur taille, ces installations présentent l’avantage d’une part de permettre, au plan économique, la mise en œuvre de dispositifs performants de dépollution, comme les filtres électrostatiques ou les filtres à manches, et d’autre part, de disposer d’un rendement supérieur à celui de petites unités. On doit également noter que ces installations entrent dans le champ de la réglementation sur les installations classées et qu’elles seront soumises à des contrôles réguliers par des organismes indépendants qui permettront de s’assure du respect de leurs performances environnementales »


Privilégier le développement du bois énergie dans les secteurs «  collectif » et « industriel » avait été suggéré en mars 2006 dans la conclusion d'un rapport du même ministère.

Source

 

Sondage

Que faut-il améliorer pour répondre à vos attentes ?

témoignages
tendance déco bois
trucs et astuces bois
choix du chauffage bois
la qualité de nos articles
la quantité de nos articles

Témoignages

Venez découvrir l'interview de Laurent Carra ERS Développement. Il...

...

Tags

Filière bois Tubage Construction bois Poêles à bûches Bois de chauffage Chaudière à bois DTU 24.1 Combustion de bois Combustibles bois Poêle à bois Insert bois Chauffage au bois Atriers Mon Chauffage Bois Fumistes Chauffage aux granulés de bois Bois déchiqueté Toiture en bois Chaufferie Conduit de fumée extérieur Énergie bois Bois bûches Conduits de fumée Tendance déco bois Granulés de bois Cheminée bois Crédit d'impôt Conduit de raccordement Rénovation Bois Pellets Maison bois