Accueil » RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE BOIS » Raccordement des appareils à bois : les règles

RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE BOIS

Raccordement des appareils à bois : les règles

VIGNETTE

Le conduit de raccordement

Partie reliant un appareil à un carneau ou à un conduit de fumée. La longueur maximale du conduit de raccordement ne doit pas dépasser 3 m et ne doit pas comporter plus de 2 coudes à 90° sur son parcours. Les coudes à 90° ne doivent pas être d’angle vif.

 

Jonction du conduit de raccordement sur la buse (ou manchon) de l’avaloir ou de l’appareil

Selon la notice de l’appareil, le conduit de raccordement est emboîté intérieurement dans le manchon de l’appareil (ou de l’avaloir dans le cas d’un âtre), ou extérieurement sur la buse de l’appareil (ou de l’avaloir dans le cas d’un âtre) :

     - soit directement si les diamètres sont compatibles
    - soit par l’intermédiaire d’une pièce d’adaptation de la buse et du conduit de raccordement, en conservant dans tous les cas le diamètre hydraulique de passage des fumées de la buse de l’appareil.

Selon les exigences sur les appareils, la profondeur minimale de la jonction est sur l’appareil, de 25mm pour les diamètres inférieurs à 160mm et 40 mm pour les autres.


Lorsque l’emboîtement est inférieur à 40 mm, il est nécessaire d’ajouter sur l’emboîtement un dispositif (collier de serrage, bague à griffe, vis inox, rivet inox, tec) permettant d’éliminer tout risque de déboîtement accidentel lors des opérations de ramonage.

source DTU 24.2 travaux d'atrerie