Accueil » TÉMOIGNAGES » Interview de Patrice Eiche, Référent Bois

TÉMOIGNAGES

Interview de Patrice Eiche, Référent Bois

VIGNETTE

Quelles sont les principales règles à respecter pour l'installation des chaudières domestiques à bois "bûches" ou "plaquettes" ?


1. Quelque soit le combustible utilisé (bûches, granulés ou plaquettes), sa puissance doit être bien dimensionnée et bien adaptée aux besoins. Assurez-vous que le modèle choisi répond à la norme européenne CEN 303.5

2. Vous devez disposer d'un local spécifique (une chaufferie) avec une surface suffisante pour l'intégrer correctement et faciliter l'entretien et le dépannage. Ce même local sera muni d'une ventilation efficace, il faut savoir qu'un kilogramme de bois consomme 6 à 8 m3 d'air pour sa combustion.

3. Une chaudière à bois est obligatoirement associée à une hydro accumulation d'une capacité qui peut varier suivant le type de chaudière et le combustible. Entre 1000 et 3000 litres pour les chaudières à bûches, ceci dans le but de minimiser les chargements, de produire l'eau chaude sanitaire, d'assurer un confort avec une grande autonomie et d'augmenter la fiabilité de la chaudière contre la corrosion. Entre 500 à 800 litres pour les chaudières automatiques à granulés de bois et plaquettes afin de produire l'eau chaude sanitaire, d'éviter trop de cycles "marche arrêt" de la chaudière.

4. Il faut concevoir un raccordement hydraulique qui protège la chaudière contre les retours d'eau froide de l'installation. La température de l'eau de retour de l'installation vers la chaudière ne doit jamais être inférieure à 60°C, aux risques de faire de la condensation et provoquer la corrosion de la paroi interne du foyer et de l'échangeur de fumée.

5. La cheminée est un élément fondamental pour assurer une bonne évacuation des gaz de combustion. Quel que soit le degré de perfectionnement de la chaudière, celle-ci ne pourra fonctionner normalement que si elle est raccordée à un conduit de fumée exempt de défauts.

La qualité d'une cheminée se caractérise par le tirage qu'elle peut maintenir à la sortie des gaz de fumées de la chaudière. Un tirage insuffisant ne permet pas une évacuation efficace des fumées. Un tirage excessif au contraire aspire trop de gaz de combustion et gaspille de l'énergie. La construction d'une cheminée ou sa rénovation avec un tubage nécessite l'utilisation de matériaux de qualité, compatibles avec le combustible utilisé et conforme au NF-DTU-24.1.

6. L'installation, l'entretien et le dépannage seront confiés à un professionnel du chauffage compétant. Certains d'entre eux ont la labellisation nationale QUALIBOIS, gérée par Qualit'EnR.


Que préconisez-vous pour le stockage du combustible ?

La manière la plus rationnelle d'exploiter correctement l'énergie potentielle du bois et d'obtenir une bonne combustion, c'est l'utilisation d'un bois sec. L'hygrométrie idéale est de 20 à 25% pour les bûches et les plaquettes et 10% pour les granulés de bois. Un bois trop humide s'allume difficilement et brûle mal. La nature, le vent et le soleil seront les garants d'un bon séchage.

     - Les bûches seront stockées fendues, coupées à la longueur d'utilisation et laissées à l'air libre sous un appentis ou dans un bûcher parfaitement ventilé.

     - Les granulés de bois, combustible très sec, seront stockés dans un silo toile, métallique ou maçonné et étanche à l'eau et à l'air. Attention ! Les granulés de bois sont des produits déshydratés qui absorbent instantanément l'humidité qui les environne.

 

Quelles essences de bois utiliseriez-vous ?

Afin d'éviter toute polémique sur ce sujet, il est bon de préciser que toutes les essences de bois sont combustibles. La valeur énergétique des différentes essences varie peu. Avec 25% d'humidité, 1kg de chêne fournira 3.52 kWh alors que 1 kg de sapin fournira 3.85kWh.

Par contre, la densité entre les essences de bois peut être importante : 1 stère/m3 de chêne pèse en moyenne 415 kg alors qu'une stère/m3 de sapin pèse en moyenne 290 kg.

Sur le point financier, il est important de constater que les résineux sont bien moins chers que les feuillus nobles et plus disponibles dans certaines régions. En tout état de cause et quelque soit l'essence utilisée, si le bois au cours de sa combustion est soumit à des phases de ralenti (combustion avec diminution d'air comburant), il générera énormément d'effluents nuisibles tels que goudrons, acides, etc...

En résumé, il est vrai que les feuillus nobles tiennent mieux le feu que les résineux mais il ne faut pas s'arrêter sur ce seul critère. Dans la mesure du possible utiliser les essences de bois proches de chez vous.


Y'a t'il des recommandations particulières pour la charge en combustible de la chaudière?

En ce qui concerne les chaudières fonctionnant aux granulés ou plaquettes, ce problème est résolu par leur automatisme. Pour les chaudières à bûches, ce sujet reste entier et impose à l'utilisateur une petite discipline simple. Ne jamais recharger le foyer d'une chaudière bûches tant que le chargement précédent n'est pas allé à son terme. Il ne doit rester sur le dessus de la sole qu'un petit lit de braises.

Pour l'explication, il faut savoir que le bois, au cours de sa carbonisation dans le foyer de la chaudière, se transforme en 85% de matière volatile (gaz condensables et incondensables), 14% de charbon de bois et 1% de cendre. La matière volatile représente 67% de l'énergie, le charbon de bois 33%. La combustion des charbons de bois se fait par incandescence mais sans flammes. La quantité d'énergie qu'ils développent peut suffir à couvrir les besoins de chauffage pour une période plus ou moins longue.

Dans le cas d'une installation sans hydro accumulation (ce qui n'est pas souhaitable), il vaut mieux fractionner ses chargements en fonction de la température extérieure. C'est à dire, charger peu mais plus souvent. Dans le cas d'une installation avec hydro accumulation, ne jamais recharger le foyer de la chaudière quand les ballons tampons sont saturés en énergie.

 

L'Équipe monchauffagebois remercie M Eiche pour toutes ses réponses !

Sondage

Que faut-il améliorer pour répondre à vos attentes ?

témoignages
tendance déco bois
trucs et astuces bois
choix du chauffage bois
la qualité de nos articles
la quantité de nos articles

Témoignages

Mme Jallon, pouvez-vous nous présenter Propellet ? Propellet est une...

...

Tags

Poêle à bois Poêles à bûches Chauffage aux granulés de bois Énergie bois Chaufferie Maison bois Pellets Toiture en bois Conduits de fumée Bois bûches Combustion de bois Atriers Granulés de bois Combustibles bois Conduit de raccordement Bois de chauffage Filière bois Rénovation Bois Chauffage au bois DTU 24.1 Cheminée bois Chaudière à bois Insert bois Conduit de fumée extérieur Mon Chauffage Bois Tendance déco bois Tubage Construction bois Bois déchiqueté Fumistes Crédit d'impôt