Accueil » ACTUALITÉS » La ville d'Autun et sa chaufferie urbaine au bois

ACTUALITÉS

La ville d'Autun et sa chaufferie urbaine au bois

VIGNETTE

La ville d'Autun en Saône et Loire peut être fière de sa chaufferie urbaine.... En effet, après une prise de conscience et lors de la rénovation de son chauffage urbain, la ville a décidé de passer du fuel au bois...

Au delà de participer à la lutte en faveur de l'environnement, d'améliorer la qualité de l'air de la ville, de faire baisser les charges de chauffage et d'eau chaude sanitaire des contribuables... ce changement a permis de créer des emplois et de participer à l'élimination d'une partie des écorces de chêne générées par les scieries de Bourgogne (16 000 tonnes valorisées sur les 25 000 tonnes produites chaque année).

L'investissement consenti atteint 35 MF, dont 14 MF pour la chaufferie bois, aidé par des subventions allouées par l'ADEME (www.ademe.fr), la région Bourgogne et le fonds européen FEDER pour un montant total de 12 MF.

Une société, réunissant quatre grandes scieries de Bourgogne et une entreprise en charge de la collecte, du stockage et de la livraison, est alors créee pour commercialiser le bois vendu au chauffage urbain d'Autun. Baptisée BEB (Bois Energie Bourgogne), cette société s'est engagée à fournir pendant 24 ans 18000 tonnes par an d'un combustible composé d'écorces de chêne, de sciures et de chutes en provenance des scieries.

Quelques aléas se sont manifestés en début de mise en route, le temps de trouver ses marques, mais depuis, la chaudière donne entière satisfaction tant sur le plan du rendement, avec une moyenne d'exploitation de 78%, que des émissions athmosphériques : rejets de S02 nuls, rejets de NOx inférieurs à 250 mg/Nm3 et poussières inférieures à 37 mg/Nm3.

La bonne gestion environnementale du site a d'ailleurs été récompensée par l'obtention de la certification ISO 14001. La substitution du fioul lourd par le bois énergie a aussi permis de réaliser des économies sur les factures de chauffage et d'eau chaude sanitaire. Les usagers ont ainsi bénéficié d'une baisse de 16% de leurs charges.

 

Un exemple à suivre...